Chômage des jeunes: se former au lieu d'attendre des temps meilleurs